1 002 vues 9 min 0 Commentaire

All-Star Game : Nord & Ouest contre Sud & Est

- 28 décembre 2023

Le 30 décembre, c’est le All-Star Game. Parfois critiqué pour son manque d’intensité, tout le monde cherche la solution afin de corriger ce défaut. En cette occasion, nous avons imaginé une nouvelle recette.

Depuis 1992, la LNB adopte le format : français contre étrangers, au All-Star Game. Pour la 37e édition, les bonnes vieilles habitudes ne changeront pas. Petit rappel historique : le premier match des étoiles LNB est joué en 1987. À cette époque, l’Est du pays affrontait l’Ouest, comme en NBA. Peu importe l’équipe victorieuse, le MVP était un joueur étranger. C’est en 1992, lors du changement de formule, qu’un Français est élu MVP (Hugues Occansey).
Pour apporter un peu de piquant, nous proposons un concept différent. On mélange les nationalités dans chaque formation. Cette fois, nous opposons le côté Nord et Ouest (N.O.) de la France au côté Sud et Est (S.E.). Ainsi, nous pourrons opposer les tricolores aux étrangers.

Pour chaque effectif, nous en avons sélectionné 10 joueurs de Betclic Elite. On y ajoute une « wild-card » accordée au meilleur jeune. Au total ? Cinq joueurs sur le terrain, six sur le banc. Pour accompagner tout ce beau monde, nous avons associé un coach à chaque équipe, assisté par un entraîneur de Pro B.
Ci-dessous, voici la carte de France séparée en deux, avec les clubs représentant leur secteur. Neuf équipes associées à la Team N.O. et neuf à la Team S.E.

Équipe Nord & Ouest

À la mène, nous avons choisi T.J. Shorts. Qui d’autre que lui à ce poste ? Le meneur américain au passeport macédonien est l’un des meilleurs joueurs du championnat. Quatrième meilleur marqueur à 15,9 points, deuxième meilleur passeur à 6,9 passes décisives et cinquième joueur le mieux évalué avec une note moyenne de 17,8, le joueur du Paris Basketball est logiquement titulaire dans l’équipe Nord & Ouest.

À côté de lui, c’est probablement « la » progression de l’année. Auteur d’un excellent début de saison, Milan Barbitch est le leader de l’ADA Blois. Le combo-guard est le 9e meilleur marqueur du championnat (14,4 points), le 5e meilleur intercepteur (1,5) et le 7e joueur le mieux évalué (16,7) de la Betclic Elite.

Sur l’aile, nous avons choisi Desi Rodriguez. Le Nanterrien réalise un beau début de saison, et s’impose comme l’un des meilleurs éléments du champion de France 2013. Leader offensif de l’effectif avec Ibrahima Fall Faye, il peut aussi être un joueur très polyvalent sur les postes 3/4.

Dans la raquette, nos deux titulaires sont Bastien Vautier et Mathis Dossou-Yovo. Le premier est dans une forme titanesque sur ce début de saison. Meilleur marqueur portelois avec 15,7 points, et deuxième joueur le mieux évalué du championnat (19,1), il est difficile de ne pas l’intégrer dans ce 5. De plus, l’ESSM avait très mal commencé cette campagne 2023-2024 avec 5 défaites de suite. Ils se sont très vite relancés avec 6 victoires consécutives. Une très belle remontée, et l’ancien Lillois n’y est pas pour rien.
À ses côtés, un joueur qui était lui aussi dominant en Pro B la saison passée, puisqu’il avait obtenu le trophée du MVP. Sur l’exercice 2023-2024, Mathis Dossou-Yovo confirme sa magnifique progression en étant l’option numéro une du collectif saint-quentinois en attaque. L’intérieur est le meilleur scoreur du SQBB avec 13,2 points.

Sur le banc, nous avons retenu Neal Sako, Ibrahima Fall Faye, Abdoulaye Ndoye, DeVante Jones et Nadir Hifi. La « wild-card », ou meilleur jeune, est accordée à Tidjane Salaün. Le Choletais a du temps de jeu avec l’effectif professionnel cette saison, et montre de belles choses en sortie de banc.
À la tête de tout ce groupe, nous avons nommé Tuomas Iisalo. Le coach finlandais du Paris BasketBall a remis le club de la capitale sur la carte du basket français avec un bilan de 12 victoires et 5 défaites. De plus, les Parisiens sont à la 2e place du classement. Pour l’accompagner, nous avons choisi Sylvain Delorme, le tacticien de Rouen. En 4e position, et promus, le RMB est la meilleure équipe du secteur Nord & Ouest du pays en deuxième division.

Équipe Sud & Est

Au poste 1, difficile de ne pas mettre Frank Mason. Le gestionnaire de Nancy est le troisième marqueur du championnat avec 15,9 points, 8e meilleur passeur avec 5 caviars et 8e joueur le mieux évalué (16,1). Le meneur titulaire de l’équipe Sud & Est, c’est lui.

Pour l’accompagner sur les lignes arrières, Aleksej Nikolic de l’Elan Chalon. Meilleur marqueur (13,7) de son équipe, il est l’un des joueurs les plus dominants du championnat. Joueur très fiable à 3 points, il tire à 41,7% de réussite pour 6,4 tentatives en moyenne. Un pur combo-guard, souvent ciblé par les défenses adverses.

Sur le poste 3, il s’agit plus d’un arrière capable de jouer ailier. Nicolas Lang, continue d’être redoutable cette saison derrière l’arc. Avec 5,1 tirs tentés par match, son taux de réussite s’élève à 44,2%. Si Limoges a appris une très mauvaise nouvelle récemment, le CSP fait un beau début de saison porté par son duo Nicolas Lang – Alexandre Chassang.

Nos deux intérieurs sont Joffrey Lauvergne et Shevon Thompson. Le premier est le meilleur joueur de l’Asvel sur ce début de saison. Meilleur marqueur (12,4), il est également intéressant en EuroLeague avec des moyennes de 13,3 points et 6,3 rebonds pour 13,8 d’évaluation. Le Français réalise l’une des meilleures saisons de sa carrière à 32 ans. Sa nomination au All-Star Game semble inévitable.
Le second, est tout simplement le joueur le mieux évalué de la Betclic Elite (21,2), le meilleur rebondeur (9,4) et le deuxième meilleur marqueur (16,3), il fait aussi partie des joueurs les plus précis. Son taux de réussite à 2 points est de 66,7%, faisant de lui le 5e meilleur joueur dans cette catégorie.

Les derniers joueurs retenus sont Mike James, Alpha Diallo, Elie Okobo, Yannis Morin et Isiaha Mike. Le meilleur jeune du secteur Sud & Est est Zaccharie Risacher. En pleine ascension avec la JL Bourg, le joueur prêté par l’Asvel réalise plusieurs performances intéressantes en attaque. Parfois, c’est lui qui obtient les ballons les plus chauds, et n’a pas peur de prendre ses responsabilités.
Le coach de cette équipe n’est nul autre que Saša Obradović, de Monaco. Pour l’assister, on a désigné le tacticien du leader de la Pro B, Julien Cortey, de La Rochelle.

Deux équipes avec beaucoup de talent, avec de grandes qualités offensives et quelques belles promesses défensives. Avec un tel format, les équipes seraient plus fortes, et rassemblent les deux communautés, c’est peut-être cela la magie du basket.

Crédit photo : F.Blaise / David Haynau / Malena Haynau / P.Ledez / LNB / EuroLeague / EuroCup / BCL / Charlotte Geoffray / Kuratiano

Commentaires fermés