831 vues 3 min 0 Commentaire

La réf : EP.9 : Antoine Eito / Philippe Lucas

- 29 janvier 2024

Neuvième épisode de « La réf », pour cette occasion, nous comparons un joueur à un célèbre entraîneur de natation. Tous les deux connus pour leur franc-parler, pour leur personnalité, mais aussi pour leur très belle carrière. Antoine Eito et Philippe Lucas, alors t’as la réf ?

Dire qu’ils ont tous les deux une grande gueule serait mentir ? Pas vraiment
Si l’on regarde les interview « 1 contre 1 » de la LNB sur leur chaîne YouTube, à la question « qui parle le plus sur le terrain ? », la réponse est souvent la même : Antoine Eito. Trashtalking ou juste un joueur qui aime communiquer ? Peu importe, le meneur Chalonnais est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Dans un autre sport, Philippe Lucas, l’ancien entraîneur de Laure Manaudou est bien réputé pour cela aussi.

Deux adeptes des punchlines, dans une interview « 1 contre 1 » avec Isaïa Cordinier, l’ancien meneur du Mans a déclaré que sa phrase préférée était « dans ta gueule ».  Ça doit être sympa de prendre un panier d’Antoine Eito, non ?

Pour Philippe Lucas, il y a tout un bêtisier sur YouTube. Un entraîneur respecté du monde de la natation, dur avec ses athlètes car il sait jusqu’à où il peut les pousser à dépasser leurs limites. On se souvient de cette séquence sensible aux moins de 18 ans dans laquelle il est très agressif verbalement avec Amaury Levaux.

« Regarde cette put*** de caméra, champion du monde de mes coui**** ».

C’est peut-être tout aussi sympa d’être coaché par Philippe Lucas. On comprend vite que le mental est un atout très important dans le sport de haut niveau quand on voit ces deux phénomènes.

Grande gueule et rentre-dedans, ils sont aussi de grands champions. Le basketteur a remporté la Coupe de France en 2008, puis est devenu champion de France en 2009 et en 2018. Il remporte également une Leaders Cup en 2014 et les Playoffs d’accession à la Betclic Elite la saison passée.
Pour l’entraîneur, lorsqu’il accompagnait Laure Manaudou, il lui fait gagner un titre olympique, 19 médailles d’or au total et 18 titres nationaux. Au passage, il y a aussi quelques records, que ce soit à l’échelle nationale ou mondiale. 

Parler c’est bien, mais assumer c’est mieux. Pour nos deux protagonistes, on peut dire que c’est le cas. S’ils n’ont pas le même métier, ils ont tous les deux un caractère et une personnalité similaire quand il s’agit de leur profession.
Alors Antoine Eito ne serait-il pas le Philippe Lucas du basket ?

Commentaires fermés