1 231 vues 3 min 0 Commentaire

La réf ? EP.3 : Monaco / Son Goku

- 18 décembre 2023

Nouveau format : LA RÉF ? Dans cette série d’articles, le but est de choisir un acteur du basket français, et de le comparer à une référence virtuelle ou réelle. Pour ce troisième épisode, nous avons choisi la Roca Team et Son Goku. Leur point commun ? Ils sont considérés comme les plus redoutables dans leur domaine. Au point même qu’on se demande qui peut vraiment les battre. Alors, est-ce que t’as la réf ?

Une équipe imbattable face à l’homme invincible. Chez les fans de manga, le personnage de Dragon Ball Z est souvent considéré comme le héros que personne ne peut battre. Que ce soit sur DBZ ou sur une autre oeuvre, Kakarot ou (Son Goku) fait quasiment l’unanimité. Chez les passionnés de ces BD japonaises, il existe un certain fantasme : celui de comparer la force de chaque protagoniste, peu importe sa série, et d’imaginer qui remporterait le plus de combats.

D’après le média Gentleside Gaming, qui a eu le courage de compter toutes les défaites de Goku, il aurait été vaincu 17 fois. Sur la campagne 2022-2023, la Roca Team n’a perdu que 21 matchs en saison régulière (championnat + EuroLeague). Très peu en vue des affrontements disputés par nos deux acteurs.
Pour renforcer cet argument, Monaco fait un chantier depuis la reprise. 15 victoires en 16 matchs… On devrait même s’arrêter là. Oui, il y a une défaite, mais ce n’est pas ce que l’on va retenir. À partir du moment où les Monégasques ont gardé presque tout l’effectif de la saison passée tout en y ajoutant Terry Tarpey, Mouhammadou Jaiteh, Kemba Walker ou encore Petr Cornelie… On dirait que l’ASM veut abattre l’ennemi.

Ici aussi, on pourrait discuter pendant des heures, mais qui a réellement une chance face à cette armada ? Même en EuroLeague, ils sont parvenus à accrocher le Final Four la saison passée. Ils peuvent le refaire, voir gagner la finale. De toute façon, on peut penser aujourd’hui que leur priorité est de remporter le plus grand tournoi européen. Pourquoi ? Parce que la concurrence en Betclic Elite est dans le rétro.
Ajoutons à cela, qu’il y a toujours un nouveau défi pour nos acteurs à chaque arc / campagne. Cell, Freezer, Majin Boo pour le Saiyan, puis l’Asvel, les Mets 92, et cette année, le Paris BasketBall, pour l’équipe du rocher.
Ils ne sont peut-être pas imbattables au sens propre du terme, mais le faire relève presque de la chance. En tout cas, cela ne se reproduirait peut-être pas deux fois. Finalement, Monaco et Son Goku se ressemblent non ?

Crédit photo : EuroLeague

Commentaires fermés