423 vues 4 min 0 Commentaire

La réf : EP.14 : Chorale Roanne / Rock Lee

- 4 mars 2024

Quatorzième épisode de « La Réf », on vous parle de la Chorale de Roanne et de Rock Lee. Une équipe et un personnage intéressante et attrayante sur le papier, mais en réalité ne séduisent pas autant.

Quand on voit l’équipe de Roanne, on se dit qu’il y a de quoi faire. Yannis Morin, Antoine Diot, D.J. Cooper… Récemment Sekou Doumbouya a signé en faveur du club ligérien, il y a de la qualité intrinsèque. Malheureusement, tout cela se traduit en un bilan de 7 victoires et 15 défaites avec une 17e place en Betclic Elite.
Et pourtant, c’est toujours le même problème. La Chorale fait partie des meilleures équipes au scoring, en passes décisives et en évaluation, mais en défense et au rebond, ça pêche encore.
Rock Lee (un personnage du manga Naruto), c’est un peu la même chose. Au niveau du taijutsu (combat au corps à corps), il est très puissant. En ce qui concerne le genjutsu (technique d’illusion) et le ninjutsu (technique ninja), il n’a aucun talent.

On remarque que pour ces deux partis, il y a un travail de l’ombre et un vrai effort de fait. Roanne ne peut pas être la cinquième meilleure attaque du championnat ou la meilleure en distribution seulement avec le talent. Tout comme Lee ne peut pas être l’un des combattants les plus redoutables sans entraînement. Mais le problème, c’est au niveau des résultats.
Roanne ne gagne pas beaucoup de matchs car l’équipe n’est pas fiable défensivement. Rock Lee ne domine pas ses adversaires car ils ont tous un coup d’avance grâce à leurs techniques. Evidemment, il doit aussi veiller sur son taijutsu car avec une sur-utilisation de celui-ci, il s’affaiblit.

Quand on voit comment leurs faiblesses les trahit, ça fait très mal. Les seules équipes meilleures que la Chorale offensivement sont : Monaco, Paris, Asvel et Bourg-en-Bresse. Si on considère qu’il y a un écart conséquent de points à minimum 10 unités, alors les Roannais ont 7 défaites face à des effectifs moins forts en attaque. Ils ont perdu contre :
– l’Elan Chalon
– Le Portel
– Nanterre
– Dijon deux fois
– Strasbourg deux fois.
Nanterre est la seule équipe du top 5. Tous les autres sont derrière.

Quant à Rock Lee, souvenez-vous du combat contre Gaara à l’examen des Chûnin. Le ninja du village caché du désert lui brise le bras et la jambe gauche. Au point même que son rêve de devenir un grand ninja semblait enterré. Avec les efforts, Lee devient plus fort, mais est-il réellement le combattant qu’il pense être ?
On souhaite à Roanne de se relever, mais parfois une belle équipe sur le papier ne fait pas tout. La Chorale a-t-elle les épaules pour un club du top du championnat malgré ses prouesses offensives ?
Pour les deux, la réponse semble plutôt négative… Le club Auvergnat ne serait pas un peu le Rock Lee du basket français ?

Crédit photo : David Haynau

Commentaires fermés