1 002 vues 3 min 0 Commentaire

La Réf ? EP.1 : Le Portel / Real Madrid 2021-2022

- 4 décembre 2023

Nouveau format : La RÉF ?
Dans cette série d’articles, le but est d’élire un acteur du basket français, et de le comparer à une référence virtuelle ou réelle. Pour ce premier épisode, nous avons choisi le Portel et l’équipe de football du Real Madrid.
Leur point commun ? La remontada. L’un des deux est en plein dedans, l’autre maîtrise parfaitement le sujet. Alors, est-ce que t’as la réf ?

Soyons honnêtes, personne n’aurait prédit un tel scénario pour les Portelois. Mais s’il n’y avait jamais de surprises dans le sport, on s’ennuierait fortement.
Heureusement, Le Portel et le Real Madrid existent. Pourquoi parler du club madrilène ? Il faut le dire, ce sont les spécialistes de la remontada. Qu’est-ce que c’est ? Tout simplement, lorsqu’une équipe parvient à faire mentir les pronostics quand c’est quasiment perdu d’avance. Le rapport avec l’ESSM ? Leur début de saison est une remontada par définition.
On a demandé à Marty McFly et au docteur Emmett Brown de nous laisser la DeLorean pour remonter à… Deux ans en arrière. Souvenez-vous, lors de l’édition 2021-2022 de la Ligue des Champions de football, les Merengue étaient aux bords de l’élimination sur chaque double confrontation. Miraculeusement (ou presque), ils ont toujours réussi à mettre le ou les buts dévastateurs pour se qualifier. Évidemment, coup de tampon en finale pour remporter leur 14e trophée dans ce tournoi.
Et dans la côte d’opale, il y en a eu des montagnes russes… Non, il n’y a pas de parc d’attractions… Quoi que, à en voir le début de saison de l’ESSM, on n’en est pas loin. Sur les 5 premiers matchs, les hommes d’Éric Girard ont perdu à chaque fois. Petit sursaut d’orgueil, ils gagnent les six suivants. Alors, si ce n’est pas de la remontada, c’est quoi ?
Le Real Madrid, aux portes de l’élimination au bout de 60 ou 75 minutes, changement de plan à la 90e. Le Portel relégable au bout de cinq rencontres, en position pour les Playoffs après la 14e journée. Ce n’est pas anodin, si ?
En plus de cela, ces deux équipes ont un leader déterminé, et en mission. D’un côté, Karim Benzema, en quête d’un ballon d’or, et de retour en Équipe de France après tant d’années de galère. Bastien Vautier, lui, n’a joué qu’un seul match de Pro A en 2017, devient le 4e meilleur marqueur (15,9) et le 2e joueur le mieux évalué (19,4). Pas trop mal pour un joueur ayant joué 6 saisons en Pro B.
En fin de compte, Le Portel ce ne serait pas un peu le Real Madrid ?

Crédit photo : P.Ledez

Commentaires fermés